ELISE BOUSKILA alias ELISE POMPOM GIRL

QUI SUIS-JE ?

On dit de moi que je suis une « Positive Energy Maker » ! Concrètement j’aide les gens à prendre confiance en eux en se faisant plaisir, même s’ils démarrent de zero.

Et pour ça j’alterne mes deux casquettes : Coach de Vie & Professeur de Danse.

J’utilise le coaching pour apprendre à gérer ses émotions et réussir à faire de son hypersensibilité un super pouvoir.

J’utilise la danse pompom pour se réconcilier avec son image, et réussir à se sentir assez bien dans son corps, pour rayonner.

Au programme : de l’écoute, de la bienveillance et des outils pratiques pour prendre confiance en soi et permettre à tous de retrouver le sourire en étant soi-même.

UN PARCOURS HORS NORME

J’étais une enfant passionnée qui rêvait de devenir danseuse. Malgré mon implication, on me répète sans relâche que « non, ce n’est pas un vrai métier ». Ça ne peut être qu’une passion et rien de plus…

Je m’accroche et j’intègre une école de danse renommée. Mais mon rêve de petite fille s’écroule aussitôt. Je découvre l’intolérance, voire même le mépris, qui règne au sein de cette formation. Je ne vois pas comment je pourrais faire carrière au sein d’un environnement aussi négatif et éloigné de mes valeurs.

Moi qui prône depuis toujours la tolérance et l’acceptation. Je refuse d’évoluer dans ce milieu qui n’est pas en adéquation avec mes convictions. C’est pour cette raison qu’à l’adolescence, je décide de m’éloigner de la danse classique pour m’intéresser à d’autres styles et d’autres univers.

Une « voie royale » par défaut. On me répète qu’il faut « faire les plus hautes études possibles, tu pourras choisir le métier que tu veux ensuite ». De toute façon je n’ai pas d’autres idées. Le BAC en poche et deux années de classes préparatoires plus tard, je passe les concours pour intégrer une école de commerce.

Je me retrouve dans cette grande école de commerce, certains cours sont intéressants, d’autres beaucoup moins. Mais la vie associative vaut le détour, et j’intègre directement le club de Pompom Girls de l’école ! C’est le coup de coeur pour cette danse d’équipe dynamique et sexy.

ET SI JE RÉALISAIS MON RÊVE ?

J’ai alors la sensation de presque réaliser mon rêve. Je deviens chorégraphe et co-présidente des Pompoms, et c’est une vraie révélation ! Je me découvre capable de faire danser et vivre cette équipe dans une ambiance positive. Les cours de danse que je donne me ressemblent et les étudiants en redemandent !

Une fois diplômée, je n’ai pas voulu choisir entre le coeur et la raison. Je me lance dans un pari fou, avoir un double métier. Je suis donc Commerciale (la semaine) et professeur de danse pompom (le soir et le week-end).

En Septembre 2011, je crée les tous premiers cours pompom ouverts à tous à Paris ! Pour la toute première fois, les hommes comme les femmes peuvent venir danser librement quels que soient leur âge, leur morphologie et leur niveau de danse dans un studio parisien.

Oui mais… A cette époque cela reste une activité qui ne me permet pas d’en vivre. Je me réjouis de réussir à développer mes cours de danse (qui progressent petit à petit) mais la petite fille qui est en moi est encore peureuse. Peur de l’échec, peur de ne pas être à la hauteur, manque de confiance en soi, syndrome de l’imposteur, pression de la société pour avoir une « grande carrière »…

Cette double vie est mouvementée. Je garde donc un autre emploi en parallèle pour vivre. Je travaille d’abord comme Commerciale dans le luxe, puis en tant qu’Ingénieur d’Affaires à La Défense. Ambiances malsaines, harcèlements, je fais face à des évènements traumatisants… Résultat ? Burn out, dépression, problèmes de santé.

Cette période me met face à une vraie remise en question. J’avais pourtant fait « tout ce qu’il fallait faire pour réussir sa vie » : faire des études, partir à Paris, trouver un CDI… Et au final, je suis malade et épuisée.

TOUT PLAQUER POUR ESSAYER

Je remet alors tout en question. Si j’essayais de m’écouter pour une fois ? Si j’apprenais à mieux me connaitre ? Et si je travaillais sur ce dont j’ai vraiment besoin pour être heureuse ? Et si je choisissais d’exploiter mes forces ? Si je me faisais confiance, juste un tout petit peu ? Juste pour voir ?

Finalement je décide de quitter mon poste à La Défense et de me consacrer à 100% à mon projet Pompom. Un saut dans le vide pour reprendre ma vie en main. Je mets toute mon énergie pour développer mes cours de danse pompom pour tous, tout en respectant les valeurs de diversité et de bien-être qui comptent vraiment pour moi.

Je bouleverse les codes et ça marche ! Et les résultats sont au delà de mes espérances ! J’ai même le plaisir de porter le Pompom au cinéma, dans des clips télé ou encore dans des événements sportifs d’envergure. Je deviens tour à tour danseuse, chorégraphe, professeur de danse ou encore metteur en scène pour des projets plus passionnants les uns que les autres.

AIDER LES AUTRES A S’EPANOUIR A LEUR TOUR

L’histoire aurait pu s’arrêter là. Mais en plus de mes cours de danse, je prends plaisir à accompagner mes élèves plus personnellement sur des sujets aussi variés que leur rapport à leur corps, l’affirmation de soi, leur confiance en soi, la gestion de leurs émotions, le jugement des autres, etc.

Jusqu’au jour où Margaux, m’offre un cadeau. Un adorable porte-clef qui ne me quitte plus depuis ce jour là. Et quand je lui demande pourquoi cette attention, elle me répond émue « parce que je ne veux pas que tu oublies que tu as changé ma vie ! »

C’est à ce moment là que j’ai compris que mon hypersensibilité était un super pouvoir. Je découvre que ce que je pensais être un défaut, est un avantage dans ce nouvel environnement. Grâce à cette faculté, je réussis à soutenir, conseiller, et transmettre ma bienveillance et mon sourire à ceux qui en ont besoin !

Non seulement je fais danser les gens, mais je les rends heureux en les aidant à s’accepter et à s’aimer tel qu’ils sont. J’interviens en faveur du mieux-être, de la confiance en soi, de la diversité et du body positive !

C’est là que j’ai vraiment eu le déclic ! C’est ça ma vraie mission de vie : aider les gens à être plus heureux en leur apprenant à écouter leur corps pour se sentir mieux dans leur tête, et à écouter leur tête pour se sentir mieux dans leur corps !

Depuis 2017, j’ai la chance d’accompagner en coaching des personnes extraordinaires qui me font confiance pour faire ce que je fais de mieux : diffuser un maximum d’énergie positive ! Encore aujourd’hui, c’est à chaque fois une joie immense de les voir s’épanouir à leur tour et retrouver le sourire.

Si tu souhaites en savoir plus, toutes les informations sont ici :